sophrologie et sommeil

Permettez-moi de vous présenter mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année 2016 !

Une nouvelle année qui commence avec de bonnes résolutions : s’occuper de soi, de son équilibre, de son mieux-être.

Et si on commençait par mieux dormir ?

sophrologie-et-sommeil

Sommeil : le constat

En France, 30 millions de personnes ont des problèmes de sommeil soit près d’une personne sur 2. Pour certains, il est difficile de s’endormir alors qu’ils le voudraient; plus ils luttent, moins ils y arrivent. D’autres se réveillent la nuit, ils peinent à se rendormir et l’horloge leur rappelle que le temps passe… Pour les uns comme pour les autres, il y a dette de sommeil avec des conséquences au quotidien puisque bien dormir est une fonction naturelle indispensable pour l’équilibre et la santé : quand on dort, on récupère physiquement, psychiquement, nerveusement et intellectuellement.

Le stress, souvent responsable, stimule l’éveil : il y a alors insomnie et le sommeil n’est plus réparateur. Le patient entre alors dans un cercle vicieux : le stress affecte le sommeil, le manque de sommeil augmente le stress.

[quote title= » » Text= »Là où loge le souci, le sommeil ne s’abat jamais  » name= »Shakespeare » name_sub= » »]

Que peut la sophrologie ?

Dans la lutte contre l’insomnie, les techniques de sophrologie sont des alliées incontestables : elles conduisent au relâchement des tensions corporelles et mentales. La respiration joue un rôle très important dans le processus d’endormissement et sera enseignée de prime abord ainsi que la mise en place de rituels d’endormissement.

Des techniques de relaxation dynamique et de visualisation positive permettront aussi d’obtenir une détente musculaire profonde et de contrôler ses pensées. La capacité à se relaxer s’acquiert ainsi en quelques semaines grâce à un entrainement quotidien.

Enfin, un état des lieux et une pédagogie sur le sommeil, ses cycles, les insomnies permettra au patient de comprendre comment fonctionne le sommeil et de prendre du recul.

Combien de séances sont nécessaires ?

Cela est très variable et dépend de chacun. En général entre 3 et 10 séances. En sophrologie, le patient devient acteur et avance à son rythme en toute bienveillance avec lui-même…

Rappelons que pour les apnées du sommeil, les maladies neurologiques ou endocriniennes, les troubles psychiatriques ou la dépression, il est nécessaire que la personne soit suivie en parallèle par un médecin spécialisé.

 

Bibliographie :

Sophrologie, pratiques et perspectives – N°1
Guide sophrologie appliquée – Sous la direction de Richard Esposito – Editions Elsevier Masson