Sophrologie et gestion du stress

Le stress fait beaucoup parler de lui et il a mauvaise réputation : on l’accuse d’être à l’origine de nos maux.

Pourtant, initialement, le stress est une forme d’adaptation, primitive et ancestrale, à un danger. Devant une situation menaçante, il permet de réagir ou de fuir.

Face au danger, le cerveau déclenche l’alarme et la mobilisation des ressources. La respiration s’accélère pour pallier la demande d’énergie. L’oxygène inhalé brûle les graisses pour libérer le sucre. Le cœur s’active pour transporter plus vite ce sang porteur d’énergie. Les 5 sens s’aiguisent. la digestion s’interrompt, priorité est donnée aux muscle set au cerveau. Accélération cardiaque, bouche sèche, picotements dans les muscles, toutes ces sensations sont normales et utiles.

Ces mécanismes du stress ont contribué à la survie de l’espèce humaine depuis ses origines.

Un stress ponctuel est donc normal. Mais quand il se prolonge et devient chronique, cela pose problème…

Quand le stress devient chronique…

En 1936, Hans Selye, met en évidence le syndrome général d’adaptation et introduit le concept de stress : « le stress est la réponse de l’organisme à toute sollicitation, il est l’effort d’adaptation ». Le SGA se déroule en 3 phases :

  • la phase d’alarme qui correspond à la mobilisation énergétique qui être détaillée ci-dessus
  • la phase de résistance qui se produit si le stress se prolonge; le corps s’adapte en mettant en place des actions pour se protéger
  • la phase d’épuisement : épuisement des défenses, épuisement physique et mental, le corps dit stop à force d’être trop sollicité

Cette phase d’épuisement se caractérise par des troubles du sommeil, une irritabilité, des difficultés relationnelles et émotionnelles, de l’anxiété, des somatisations (céphalées, douleurs abdominales…), des problème cardiovasculaires, des infections, des problèmes de peau, un burnout…

Autant de signes qui surviennent lorsque le stress devient chronique et qu’une partie des ressources de l’organisme a été épuisée.

Pour plus d’information : lire l’article Biochimie du stress

Que peut la sophrologie ?

La sophrologie est un outil merveilleux pour gérer le stress : simple, accessible, avec le corps comme support. Et donc facile à utiliser au quotidien.

Elle va permettre d’apporter le calme dans l’organisme par la respiration : apprendre à mieux respirer, c’est à dire à respirer pleinement de manière consciente et maîtrisée. Ces exercices de respiration vont détendre le corps et apaiser le mental.

Elle va permettre d’écouter son corps pour reconnaître les signaux d’alerte et se libérer des tensions inutiles. Elle va apprendre à se détendre et se rendre compte des bénéfices d’une bonne détente. En sophrologie, on se détend aussi par le mouvement, par des exercices de contraction/décontraction.

Elle va aussi permettre un changement progressif de son fonctionnement quotidien et du mode de pensée.

Mon accompagnement est toujours bienveillant et se fait en fonction du rythme et de la personnalité de chacun. A la fin de chaque séance, je donne des fiches, afin que la personne puisse pratiquer entre les séances.