sophrologie et menopause

menopause

Pendant la ménopause, la sophrologie peut aider à diminuer l’intensité des bouffées de chaleur, limiter les pointes de stress, calmer l’irritabilité, éviter les accès de tristesse. Elle permet de trouver un contact positif avec son corps. Basée sur le rapport intime entre le corps et l’esprit, elle apprend à trouver l’énergie qui est en soi, à savoir se faire du bien, à découvrir ses propres ressources. La pratique n’est certes pas miraculeuse. Mais plus on répète les exercices et mieux elle marche.

Les exercices sont simples, sans contre-indications, et peuvent être pratiqués par toutes. Il s’agit, en se décontractant, en respirant profondément et en fermant les yeux, d’apprendre à visualiser des images positives associées au bien-être et au calme. Par exemple, on s’imagine allongée sur une plage, écoutant le bruit régulier des vagues, on respire les odeurs, etc.

On apprend à respirer en longues expirations et inspirations qui aident aussi à se concentrer, à faire le vide et à ralentir le rythme cardiaque. « Au début, le cerveau en activité et les muscles sous tension ne se “déconnectent” pas facilement. Il faut s’exercer ». Progressivement, les exercices deviennent plus faciles à réaliser, les images visualisées se précisent, arrivent plus rapidement. Le cerveau les intègre comme une partie du vécu. Il recherche ensuite ses émotions positives pour trouver des solutions adaptées aux circonstances négatives (soucis, stress). Et l’on devient capable de « récupérer » pour ne pas accumuler le stress, grand ennemi du sommeil, des bouffées de chaleur, du vieillissement.

Lire l’article complet sur http://www.topsante.com/medecine/gyneco/menopause/vivre-avec/menopause-laide-du-yoga-et-de-la-sophrologie-58987

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 + douze =