sophrologie et colere

sophrologie et colere

La colère est une émotion, tout comme la peur, la tristesse ou la joie. La colère intervient lorsque notre territoire est menacé : lorsque quelqu’un ne respecte pas nos valeurs, lorsque quelqu’un entre dans notre espace… Et comme toute émotion, elle s’exprime par des sensations corporelles, des comportements, des pensées.

Pour la calmer et l’apaiser, les mots ne suffisent pas en général, il faut passer par le corps. C’est en ce sens que la sophrologie peut permettre à chacun de maîtriser sa colère pour éviter qu’elle ne nous emporte trop loin ou nous ronge au quotidien..

Il ne s’agit pas de supprimer ou de nier sa colère, bien au contraire ! « Lorsqu’elle n’a pu s’extérioriser, la colère reste confinée dans notre mémoire, tapie dans les profondeurs de notre inconscient. Sous l’emprise de cette émotion refoulée, nous réagissons alors à une situation assez banale par une colère disproportionnée, au point d’en perdre tout discernement, toute objectivité. Un mot, une attitude d’un interlocuteur est susceptible de déclencher un déferlement d’émotions, celles précisément que nous avons emmurées durant des années. » (Michèle Freud – Du bon usage des émotions).

Une colère non exprimée peut aussi avoir des conséquences physiques : insomnies, maux d’estomac, absence de concentration…et autres troubles.

Il faut donc à la fois prendre conscience de sa colère et l’évacuer; car on ne peut pas se libérer d’une souffrance qu’on n’a jamais accepté de reconnaitre.

Que peut la sophrologie ?

Des exercices simples de respiration permettent de libérer cette force qui nous étrangle. Le travail du souffle est essentiel : il est l’outil qui permet de canaliser nos énergies et de les matérialiser avec force et calme.

On peut aussi s’installer bien en appui sur ses jambes et accompagner de tout son corps la tension vers l’extérieur par un exercice d’activation des épaules ou de karaté (exercices de relaxation dynamique en sophrologie) en y association une expiration prononcée.

Pour les personnes plus expérimentées en sophrologie, on pourra par une visualisation utiliser l’énergie de l’émotion au service d’un projet.

Un article sur le même sujet : http://www.huffingtonpost.fr/catherine-aliotta/gestion-colere-sophrologie_b_6073826.html

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − huit =