Sophrologie et burn out

Formation complémentaire ‘sophrologie et burn out’  suivie au CEAS Paris  et animée par Florence Parot, directrice de la Sophrology Academy, la première école de sophrologie d’Angleterre.

En anglais burn out signifie se consumer, s’éteindre. Tout comme l’allumette qui s’enflamme et se désintègre… Les premiers burn out sont répertoriés dans les années 1970 dans le milieu médical. Aujourd’hui le burn out touche tout le monde.

Le burnout, ou syndrome d’épuisement professionnel, est un épuisement physique, mental et émotionnel. Il est dû au stress. Il se produit lorsqu’il y a eu TROP DE TOUT pendant TROP LONGTEMPS.

Le stress en cause

En cas de stress chronique, il y a production de cortisol en grande quantité et de façon continue. Le corps finit pas être épuisé et le système immunitaire est affaibli. On tombe régulièrement malade. Il y a aussi des difficultés d’endormissement, des insomnies, des douleurs récurrentes au dos ou à la tête, des problèmes de concentration et de mémorisation… qui perdurent trop longtemps et font basculer dans le burnout.

Le moment d’entrée en burnout c’est l’effondrement. La personne peut chuter et ne pas pouvoir se relever ou elle est incapable de se lever le matin. Il y a rupture totale…

La sophrologie est à la fois préventive…

La sophrologie peut intervenir à 2 niveaux : en prévention ou en accompagnement pendant le burnout.

Une sophrologie préventive

En travaillant sur le lâcher-prise physique et moral, la sophrologie apporte des outils concrets pour apprendre à mieux gérer son stress. Elle va éviter de « basculer » dans le burnout. Des exercices de respiration contrôlée, de détente musculaire et de visualisation positive vont permettre de relâcher les tensions corporelles et mentales et de prendre du recul par rapport à un quotidien peut-être trop stressant.

Parfois les personnes qui viennent consulter pour de la gestion du stress sont en pré-burnout. Ce sera au sophrologue d’identifier le risque par une anamnèse fine et détaillée et d’alerter la personne.

…et curative

En cas de burnout, il faut avant tout consulter un médecin. Le sophrologue sera amené à travailler de pair avec les autres professionnels comme le psychologue par exemple.

Le repos est la base indispensable du traitement mais il y a aussi une reconstruction à faire. Se reconstruire après un burnout n’est possible qu’une fois que la personne est physiquement et mentalement prête à le faire. Le processus de sortie du burnout est long et peut prendre plusieurs mois voire plusieurs années.

L’accompagnement sophrologique sera adapté à chaque cas et pourra s’articuler autour des thèmes suivants : apaisement des émotions et de la souffrance morale et physique, récupération de l’énergie, amélioration du sommeil, renforcement de la concentration, de la confiance, du plaisir, identification des valeurs de vie, préparation à un retour au travail…